In Blog

Bien planquée dans ses jolis locaux en plein coeur de Cagnes-sur-Mer, la start-up Wilout est spécialisée dans les solutions technologiques autour du ticketing et de la billetterie.  

Vous en êtes où par rapport à l’idée de départ?
Depuis la création de Wilout, il y a deux ans, on est à fond. On a fait un pivot stratégique complet. Au départ, notre idée était de créer une application mobile de billetterie. Aujourd’hui, on a entièrement tourné notre business vers le BtoB avec un logiciel en libre-service de type SAS. Disponible sur le web, il permet à tout à chacun, en moins de 5 minutes, de créer sa propre billetterie gratuitement et de ne payer que si il vend les billets. On est passés du rôle de distributeur à celui de distribution pour être une société de technologie.
Dès qu’il y a du droit d’entrée et de réservation nous intervenons. Nous avons sorti deux nouvelles solutions il y a 3 mois : Wilout Onsite et Wilout Control.  Onsite est une solution de ticketing de vente sur place. C’est une mallette dans laquelle il y a tous les éléments nécessaires : tablette, imprimante thermique, rouleaux de billets… Tout un kit nomade entièrement personnalisable. Wilout Control complète notre offre en apportant une solution de contrôle des entrées. De la vente à l’édition des billets d’entrées et à leur contrôle, tout est interconnecté. C’est la force d’être spécialisé dans les technologies qui tournent autour du ticketing, de la billetterie. 

Vous avez investi dans le développement technologique…
Notre objectif est de devenir une entreprise de solutions technologiques. Nous développons du hardware. On essaye de proposer une offre 360 qui réponde à tous les besoins qui concernent la vente et la réservation dans le secteur de l’évènementiel, centralisée sur un backoffice unique. Nos clients sont les agences de communication, les clubs sportifs, les associations partout en France.

Vous êtes bien à Cagnes-sur-Mer dans l’écosystème ? 
C’est très bien pour nous. Nous sommes chez nous. Nous sommes une douzaine aujourd’hui. On est bien avec nos équipes. Notre équipe technique est au top, on structure le commercial pour le développement du produit. On a maintenant le noyau dur de l’équipe, il nous a fallu un an pour la construire. C’est le rush de saison en ce moment. On envoie des valises un peu partout. Le networking local nous a vraiment aidé pour les contacts, les conseils. 

Propos recueillis auprès de Antoine Agnetti et Raphaël Coulmeau co-fondateurs de Wilout