In Blog

A quelques jours du Black Friday, Nice Start(s) Up prend le contre-pied et vous invite au Green Friday avec Thelma Rose, les vêtements éco-responsables made in France. 

Quel est le concept de Thelma Rose ?
Thelma Rose est un dressing minimaliste Eco-responsable, ultra agréable et doux à porter. Nous nous adressons essentiellement à la femme qui a envi de consommer moins, consommer mieux qui a envi d’avoir une consommation engagée et arrêter de surconsommer et notamment la mode. Nous sommes sur la consommation disruptive. C’est une marque made in France sourcée en France et en Italie sur ses matières premières haut-de-gamme, certifiées Oeko-Tex. Ce qui est intéressant avec cette marque uniquement vendue sur le web c’est que l’on exclut les marges revendeurs donc forcément nos produits sont plus abordables que lorsque l’on était distribués en magasin. Il y a une philosophie qui offre à la femme de consommer éthique et qualitatif. Nous sommes aussi membre du GreenFriday. Nous nous interdisons de faire toute promotion le 29 novembre ! Toutes les ventes réalisées ce jour-là donneront lieu à un reversement d’un pourcentage à l’association « Ethique sur étiquette » qui se bat pour les droits au travail dans le Monde et notamment les pays du sud où les gens travaillent dans des usines dans des conditions déplorables. 

Quand a été créée Thelma Rose ?
Initialement en 2016, dans le système de distribution haut de gamme. On s’est vite rendu-compte que l’on mettait trop de temps à imposer la marque. Nous avons alors décidé d’arrêter et, dans le cadre du déstockage, nous avons rencontré des femmes très enthousiastes à l’égard de nos produits et constaté un vrai changement de mentalité dans les manières de consommer. On alors décidé de relancer la marque mais cette fois uniquement sur le digital en 2019. C’est à nouveau un bébé. On a modifié le modèle mais pas le produit. Ce qui est hyper agréable c’est que l’on y ajoute notre philosophie, on a une qualité qui est hyper abordable par rapport à ce que nous proposions au départ.

Où en êtes-vous de vos développements ?
On attaque la seconde saison de Thelma Rose. On est très contentes car on a un bel accueil sur le marché. Nous finalisons la création de notre collection. Nous avons besoin de compétences dans le digital, d’acquérir de la visibilité sur le web, travailler le SEO, optimiser notre site, être plus performante sur les réseaux sociaux, le Community management.

Thelma Rose est à Nice maintenant, l’écosystème vous aide ?
Oui nous avons besoin de construire notre réseau. Je suis à Nice depuis peu donc j’ai besoin de rencontrer des gens et c’est toujours important. Ce sont des conseils, des pistes, des contacts, des échanges d’expérience. Nous sommes aussi en contact avec le Mas Nice-Matin. Aujourd’hui nous sommes en test, nous travaillons sur le POC et dans un an nous ferons un bilan et envisagerons la suite à ce moment-là !

Propos recueillis auprès de Sidonie Dumoulin, co-fondatrice de Thelma Rose