In Blog

32% de votre temps de travail est vécu sans motivation. Comment faire pour qu’un tiers de votre temps pro soit à nouveau fun ? En s’impliquant sur des missions qui valorisent vos talents plutôt que votre fonction.

Comment est née l’idée de « TalentCoin » ?
De plusieurs constats. Le premier est qu’actuellement ce sont les ressources humaines qui gèrent les compétences et les talents des équipes en fonction de postes figés à remplir et à occuper. Cela ne prend pas nécessairement en compte les compétences utiles et nécessaires aux enjeux de transformations des entreprises. Il y a souvent un décalage entre la gestion des talents, les besoins en talent et l’existant. Le second constat, les personnes en poste qui ont des compétences atypiques sont très peu identifiées, seule leur fonction est prise en compte et les compétences sont inconnues ou exclues. Au bout de deux, trois ans dans leur activité, sans proposition d’évolution, ces personnes se retrouvent engagées à hauteur de 68%. Que fait on des 32% ? Est-ce que les personnes ne seraient pas intéressées à être remotivées ? Peut-on leur apporter des réponses adaptées à leurs sources de motivation pour qu’elles soient bien dans leur job, dans une structure, et ce au-delà du simple fait d’avoir un salaire ? Le troisième constat est qu’à côté de ce système d’organisation traditionnelle au management classique, il y a les startups qui cherchent des talents complémentaires pour souder l’équipe. Elles sont centrées sur « quels sont nos talents, nos compétences qui feront une bonne combinaison pour que l’on soit une future pépite ? » Le cycle de vie des startups fait qu’il leur faut entre 18 à 24 mois pour générer leurs premiers revenus. Au-delà de l’équipe, elles doivent avoir une certaine crédibilité, vivacité pour attirer des compétences sans revenus. Ces trois constats sont l’approche de TalentCoin : « N’y a-t’il pas un moyen de réunir cet écosystème de talents ? De trouver une alternative au 32% de démotivation en identifiant les compétences, les matcher et les valoriser autrement qu’en circuits classiques ressources humaines, salaires… ? »  Centrer les ressources humaines sur les talents et le capital humain. Des points que l’on ne sait pas nécessairement gérés alors qu’ils sont l’essentiel d’une entreprise. Comment des talents et un capital humain d’une telle valeur sont la monnaie d’une entreprise et, une entreprise de qualité avec laquelle j’ai envie de bosser et où je peux faire des affaires ?

Comment fonctionne TalentCoin ?
TalentCoin est une solution technologique centrée sur l’échange et le partage de temps de talents. Nous avons intégré les trois constats pour leur apporter des réponses. C’est d’abord une communauté de talents identifiés, On identifie un échange, puis on crée une communauté pour maximiser ces échanges et identifier les bons talents au bon moment pour pouvoir les échanger, les mutualiser. Nous utilisons pour cela les deux piliers technologiques que sont l’intelligence artificielle pour faire du matching sémantique intelligent. Je qualifie, j’identifie précisément mes missions, je qualifie mes talents. Mes offres et mes besoins. Et la blockchain pour tracer et certifier les informations.

Tu en es où aujourd’hui de tes développements ?
Nous avons consacré un an au design technologique du projet. Nous avons beaucoup travaillé l’ergonomie, avec les différents profils d’utilisateurs : ressources humaines, porteurs de projet, les talents, les entreprises. Le backend a été développé à partir de technologies open sources qui ont été customisées pour correspondre à notre approche qui est plus de l’ordre don / contre-don. Toute la partie collecte de talents, notre marketplace, est aujourd’hui active. Nous avons démarrer à commercialiser la solution auprès des entreprises pour qu’elles puissent accéder à nos talents pour des missions spécifiques. Actuellement nous sommes dix à travailler sur le projet, nous lançons une levée de fonds de 100.000€ pour assoir nos développements techniques en recrutant deux développeurs et un community manager à sensibilité RH pour animer notre marketplace de talents.

Vous êtes basés à Gattières ? Ça vous aide d’être dans l’écosystème local ?
Etre membre de Nice Start(s) Up nous aide beaucoup. La mise en place des relations est vraiment utile. Il y a de nombreux leviers, il faut aller à la chasse aux infos et cela prend beaucoup de temps. Le réseau des femmes de l’écosystème est aussi un soutien, j’ai postulé pour Orange femmes entrepreneuses et nous avons intégré le programme pour la région Sud.

Comment l’écosystème peut t’aider plus encore ?
J’aimerais déployer notre solution en test auprès des entreprises pour étoffer notre base de talents. Cela accroît notre base de données et nous permet d’optimiser notre solution technologique notamment toute la partie sémantique.  

Propos recueillis auprès de Alexandra Brehier, Présidente-Fondatrice de TalentCoin.