In Blog

Travaux, information des usagers, chaque immeuble, chaque lieu, partage les mêmes contraintes de gestion. Smart Service Connect est une plate-forme de solution destinée aux professionnels pour simplifier et fluidifier la gestion des lieux. 

Le concept et la création de Smart Service Connect ?
En 2016 avec la rencontre de Benjamin Mondou, un de mes associés, professionnel de l’immobilier, et de Jean-Denis Paris avec qui j’étais associé dans une agence de communication. Lors de discussions sur les problématiques de la gestion des bâtiments, les co-propriétés, les syndics…, nous avons eu l’idée de créer une plate-forme de gestion de ces lieux. Quelque soit le lieu, il y a des gestionnaires, des usagers, des entreprises qui font en sorte que le lieu vive. On a matérialisé cette gestion de travaux, de communication sur notre plate-forme. Nous livrons une solution quasi clef en mains à des gestionnaires pour qu’ils puissent améliorer leur écoute client, leur relation clients, cibler leur information et ternir l’usager informé. On s’est lancé, piloté en partenariat avec la FNAIM Côté d’Azur qui nous a propulsé. On a déployé cette offre auprès de syndics, de gestionnaires de bâtiments. Fin 2017, on a été repéré par le groupe La Poste et accéléré par eux. On travaille sur la collecte de data dans l’immobilier et les plateformes de collecte et d’utilisation de datas de l’immobilier. On a ouvert ainsi notre spectre au niveau national et commencé à le faire évoluer pour le pilotage de plus grosses infrastructures comme des ports, des gares. Des infrastructures qui ont les mêmes problèmes qu’un syndic avec un bâtiment. 

Vous en êtes où aujourd’hui ?
Actuellement nous sommes sur tout le territoire des Alpes-Maritimes, nous essayons de fortifier la région Sud. On travaille avec Marseille et pas mal de villes du sud. Nous sommes beaucoup présents à Paris via nos partenaires et nous lançons des offres nationales pour pouvoir adresser de façon plus massive les gestionnaires de lieux. On a aussi des contacts à l’étranger via nos partenaires qui y sont déjà installés. Notre plate-forme a toujours été pensée pour l’international. Notre avantage c’est que des lieux, des infrastructures, des travaux, il y en a partout dans le monde. Notre cible est le gestionnaire, le professionnel. Nous lui fournissons une solution dans laquelle il puise les modules dont il a besoin et qui correspondent à ses process internes. On développe certains modules spécifiques qui sont ensuite intégrés à notre plate-forme. C’est comme cela que l’on partage l’innovation. On se confronte à des usages complètements différents d’un client à l’autre, on co-construit ainsi avec nos clients. 

Comment vous sentez-vous dans l’écosystème ?
Il est toujours plus difficile de réussir chez soit. Au niveau de mon implication socio-économique, je me fais un point d’honneur à développer notre territoire. Le Nice-Paris est déjà devenu une nécessité mais en gardant, comme font d’autres, l’activité ici. Cet écosystème est hyper important et on peut aller encore plus loin. C’est pour cela que je suis impliqué dans NSU, je crois à cet écosystème et on doit avancer ensemble. 

Vos objectifs 2020 ?
L’accélération, de business, de chiffre d’affaires. 

Propos recueillis auprès de Emmanuel Souraud, co-fondateur de Smart Service Connect.