In Blog

Les entreprises du collectif Nice Start(s) Up se sont retrouvées le 18 octobre dernier pour un apéro entre membres. Discussions du jour : travailler en local et le bon sens dans l’entreprise. Se retrouver dans une brasserie qui brasse locale était donc tout indiqué.

Après un petit débrief de l’actu du moment pour le collectif, c’est Houda Behidji co-fondatrice de la marketplace Beeshary qui a partagé son expérience. Jessica Pellegrini, dirigeant d’AzzuraLights lui a emboîté le pas sur une thématique qui lui est chère la précarité énergétique. Une problématique qui mêle bon sens, local et pédagogie.

Comme toujours, dans l’esprit d’ouverture qui est celui du collectif, c’est un invité du Club des entrepreneurs de Grasse,  Michel Gshwind d’Areco qui nous a insufflé de sa vision de la responsabilité sociétale des entreprises. Une approche qui a inspiré nos membres dans leurs approches respectives de la vie de leur entreprise.

Travailler en local c’est aussi travailler avec la commande publique, les règles sont parfois complexes, les marchés difficilement accessibles pour les starts-up discussion sur la forme et sur le fond avec Madame Ouaknine, conseillère métropolitaine.

Une fois les propos terminés, place aux échanges informels et à la visite de la Brasserie, rejoint par des membres de Cannes is Up pour déguster une bière Blue Coast parce-qu’on est tous des fans de la Côte d’Azur !