In Blog
Interview « We are startupper » : Waterleak, les satellites au service des risques majeurs

Thierry Fromage-Fleury fondateur de waterleak révolutionne la surveillance des risques majeurs grâce aux données satellites et offre des services innovants plus sûrs et intelligents.

 

Comment décririez-vous votre entreprise en quelques mots ?

Waterleak est une jeune société technologique spécialisée dans la fourniture et la mise en œuvre de solutions pour la surveillance et le suivi prédictif des risques majeurs sur les infrastructures et les ouvrages d’art à partir des satellites d’observation de la terre. Nous couvrons de nombreux domaines d’application et répondons aux besoins des collectivités, des structures gouvernementales, des gestionnaires/exploitants de réseaux, de la défense, du transport, de l’énergie ou encore de l’industrie, le bâtiment et les assurances.

 

Pour vous que signifie être un startupper ?

Être « Startupper », ce n’est pas simplement s’inscrire dans cette dynamique des entreprises technologiques, c’est aussi un état d’esprit tourné vers l’innovation, avoir cette capacité à transformer une idée en projet jusqu’à en faire une entreprise pérenne dans le temps et dans des domaines en pleine mutation comme le spatial, les metaverse ou encore l’IA.

 

Quelle partie de votre travail préférez-vous ?

Même si le domaine de la surveillance des risques majeurs, la préservation des ressources ou encore le suivi des changements me passionne, il est clair qu’être créateur d’une start-up me pousse à sortir de ma zone de confort pour aborder tous les jours de multiples facettes de mon métier de dirigeant.

 

Votre métier en chiffres ?

14,8 milliards d’euros de budget pour le secteur spatial programmé entre 2021 et 2027, avec la levée de fond de plus d’1 milliard d’euros accordé à quelque 300 start-ups, et plus de 2 630 satellites au-dessus de nos têtes couvrant de multiples domaines d’application.

 

Le mot que vous utilisez le plus ?

Envie.

 

Qu’attendez-vous de l’avenir ?

Pérenniser dans le temps cette belle aventure de création d’entreprise, faire en sorte que Waterleak s’inscrive dans le paysage des start-ups de l’écosystème des solutions spatiales françaises.

 

Quel est votre prochain challenge ?

L’ouverture du capital de la société a des investisseurs qui croient en notre avenir et en notre capacité à répondre avec des technologies innovantes.

 

Par Aurore Schwartz