In Blog
image

Avec Luckyou, Andrea Carrasco a développé une solution digitale et externalisée de Comité Social et Economique (CSE) destinée aux indépendants, TPE et PME. La mission principale étant de fidéliser et augmenter le pouvoir d’achat des salariés des petites structures.

 

Votre entreprise en quelques mots ?

« Au cœur du pouvoir d’achat des salariés » c’est le verbatim de Luckyou ! 

Plus de 75% des salariés français déclarent vouloir bénéficier des avantages d’un CSE qui est absent des structures des TPE & PME en deçà de 50 salariés. 

Fort de ce constat, LUCKYOU propose une solution unique de CSE externalisé dédiée à ces salariés, indépendants, professions libérales , grâce à laquelle ils pourront bénéficier des mêmes offres, voire plus, proposées généralement dans les plus grandes entreprises. 

Tout a été pensé pour fournir une expérience optimale clé en main, sans gestion pour le dirigeant, qui s’articule sous la forme d’abonnement annuel souscrit par l’entreprise pour avoir accès à la plateforme sécurisée. Chacun peut ensuite effectuer ses achats en toute autonomie avec des offres multiples et diversifiées (culture, sport, bien-être, divertissements) tant sur le plan national que local mais permet également aux dirigeants d’effectuer un don pour les œuvres sociales et culturelles des salariés via la plateforme jusqu’à 1800€/an/salarié et sans cotisation sociale !

Dans ces moments difficiles d’augmentations du coût de la vie, LUCKYOU se positionne comme un véritable partenaire au quotidien, « améliorateur » du bien-être des adhérents en quête d’un meilleur pouvoir d’achat. 

 

Pour vous que signifie être un startupper ?

Se lancer dans un projet qui répond à une problématique réelle et concrète en révolutionnant nos habitudes afin d’en créer de nouvelles, adaptées à l’aire 2022 en l’occurrence. La société doit sans cesse évoluer. 

C’est une aventure que je vis à 1000%, les 35 heures n’existent plus. Quand on est passionné par son travail et persuadé de combler un besoin primordial actuel, on ne compte plus ses heures. Il n’y a plus de notion de « travail », c’est une passion qui nous anime, on dort avec, on mange avec, on passe nos week-ends avec notre start-up. C’est comme notre enfant que l’on veut voir évoluer et grandir. On en prend soin et on l’encadre le plus possible. 

 

Quelle partie de votre travail préférez-vous ?

Au-delà des chiffres, qui est mon domaine en tant que contrôleur financier, surtout au niveau de la défiscalisation, ce que j’aime le plus ce sont les rapports humains. Faire découvrir la solution aux employeurs et aux salariés et voir un champ de possibilité qui s’ouvre à eux en pouvant profiter des mêmes avantages que les plus grands groupes alors qu’ils pensaient cela impossible. 

J’apprécie aussi beaucoup rencontrer mes partenaires commerçants et leur offrir la possibilité de toucher une nouvelle cible de clientèle de travailleurs locaux. De nature curieuse, j’en apprends tous les jours, sur les différents métiers et sur toute notre communauté.

 

Votre métier en chiffre ?

99,9% des entreprises en France sont des TPE & PME cela représente environ 3 millions d’entreprises et 8 millions de salariés. 500 utilisateurs de la plateforme, 3 associés.

 

Le mot que vous utilisez le plus ?

Avantages, Défiscalisation.

 

Qu’attendez-vous de l’avenir ?

Démocratiser pour tous la notion d’avantages et bien-être en entreprise surtout après cette crise du Covid, nous devons apporter aux salariés des petites structures toute l’attention nécessaire. 

 

Quel est votre prochain challenge ?

Développer une application rapidement et recruter des perles rares ! Nous sommes aussi sur une étude de levée de fonds et en contact avec différents investisseurs pour lancer notre solution partout en France et bientôt en Europe.  

 

Par Aurore Schwartz