In Blog
capture-decran-2021-12-21-a-15.17.10

Installée depuis cet été, le Wagon Nice travaille déjà sur le lancement d’un programme 100 % féminin. Caroline Bayle qui pilote le Wagon Nice nous dévoile l’idée…

 

Comment décririez-vous votre entreprise en quelques mots ?

Le Wagon est une école de code qui a été créée à Paris en 2013. Nous proposons deux formations, une formation développement web et  une formation data science. Nos formations sont des « bootcamps », formats court, accéléré et intensif de 9 semaines. Cette période est l’équivalent d’un an de formation.

 

Pour vous que signifie être un startupper ?

Pour moi, c’est quelqu’un qui s’adapte à son environnement de travail, au besoin client, qui réalise beaucoup de veilles. On doit être capable de coïncider à tous les chemins de traverses qu’il rencontre. Un startupper, c’est quelqu’un de très polyvalent !

 

Quelle partie de votre travail préférez-vous ?

Étant responsable de formation du Wagon à Nice, j’accompagne principalement des personnes en reconversion professionnelle. Ce que j’aime, c’est la partie accompagnement de ses profils, les mettre en confiance dans leur reconversion et les emmener vers le retour à l’emploi dans le milieu du numérique.

 

Votre métier en chiffre ?

100 % de satisfaction au bootcamp du Wagon Nice , 90 % (taux de retour à l’activité après 6 mois), 30 personnes formées à Nice (depuis juillet 2021).

 

Le mot que vous utilisez le plus ?

Bootcamp.

 

Qu’attendez-vous de l’avenir ?

On souhaite former davantage de personnes, les accompagner au mieux dans leurs reconversions professionnelles et dans leurs retours à l’emploi.

 

Quel est votre prochain challenge ?

Le prochain challenge du Wagon Nice est de promouvoir la femme dans le milieu de la tech et les métiers techniques. Nous souhaitons lancer un bootcamp 100 % féminin et 100 % financé l’année prochaine. Le programme se nommera Women Coders.

 

Par Aurore Schwartz