In Blog

GoLocal, la plateforme d’optimisation du marketing point de vente est en pleine phase de test avant le lancement prévu en juillet. Un objectif : donner aux points de vente la possibilité de communiquer vers une cible ultra locale avec simplicité et efficacité.

A quoi sert GoLocal ?
C’est une plateforme d’optimisation du marketing point de vente. L’objectif est de permettre à des magasins, d’utiliser tous les leviers de communication digitaux (réseaux sociaux, sites web…), dans leur zone de chalandise de façon géolocalisée, pour aller chercher leur clientèle puis s’adresser à elle de façon qualifiée. Via une plateforme centralisée, un point de vente va pouvoir tout gérer : de la réponse clients, quelque soit le canal utilisé, à la gestion des avis et communiquer directement avec ses clients. Nous aidons nos clients à cadrer leur stratégie numérique en fonction de leurs objectifs, leurs besoins, la typologie de leur clientèle avec une interface unique pour tous les media. Notre plateforme est très intéressante pour une enseigne qui a beaucoup de magasins. Chaque point de vente va pouvoir communiquer localement dans sa zone. La data elle sera compilée et remontée au niveau national avec des indicateurs de ce qui fonctionne au niveau local dans son réseau. Entre Brest, Lille et Nice les choses sont très différentes, le client sait communiquer sur l’enseigne mais pas forcément sur la zone. Laisser la liberté aux énergies locales de s’approprier la communication adaptée à leur clientèle. Une enseigne nationale ne peut arriver à ce niveau de communication ultra-locale. Le seul qui ait cette maîtrise c’est le directeur du magasin or ce n’est pas son métier ni sa priorité. Notre solution est adaptée à lui. On voudrait aussi y intégrer la dimension offline, la communication plus traditionnelle pour être une solution exhaustive.

Vous en êtes où de votre projet ?
La trajectoire globale n’a pas bougé. Nous avons seulement réajusté au fil du temps le business plan. On a mis en ligne en novembre 2018 en test grandeur nature via notre premier client qui est aussi notre première société GenK Conseil. Nous avons la chance de pouvoir faire des tests en interne avec de vrais clients. On utilise notre plateforme comme un véritable outil que l’on achèterait sur le marché. Nous avons basculé en production sur notre solution et remplacé plusieurs plateformes utilisées. On y va doucement, notre produit pourra être commercialisable fin juillet. Jusqu’à cette date nous sommes en tests avec nos clients.

Votre cible ?
Nos efforts sont concentrés sur les grandes enseignes partout en France. Notre plus gros client c’est Mac Donald, on peut très vite devenir européen. 200 magasins sont déjà présents sur la plateforme un vrai test pour ajuster le produit. La seconde phase est d’intégrer des partenaires sur certaines fonctionnalités comme les jeux, les SMS… On voudrait devenir une sorte de sales force du marketing local, un appstore de fonctionnalités à destination des directeurs de magasin.

Comment vous sentez-vous dans l’écosystème local ?
Il se passe plein de choses, il ya beaucoup d’opportunités mais cela prend du temps. Les rencontres, le réseau cela demande de s’impliquer mais c’est un investissement grâce auquel nous avons trouvé des interlocuteurs qui nous accompagnent dans nos développements. Ce dont nous aurions besoin ce sont des semaines de 10 jours ! On a passé pas mal d’étapes récemment : lauréat du réseau entreprendre ainsi que d’Initiative Nice Côte d’Azur, un prêt d’amorçage de la BPI, un prêt bancaire du Crédit Agricole. On a intégré le programme startup de Microsoft avec beaucoup de débouchés et des crédits infrastructures hyper intéressants. On bossait sur ces dossiers depuis 6 mois.

Propos recueillis auprès de Thibault Villette co-fondateur de GoLocal