In Blog

Tu cherches l’âme soeur et tu aimes jouer ? L’application DeserveMi te réserve l’amour en trois rounds.

Comment est né DeserveMi ?
Il y avait énormément d’applications de rencontres mais tous les concepts se ressemblaient. Que cela soit Tinder ou Meetic, elles ne ciblaient qu’une partie de la population soit du fun, soit du sérieux. Si on cherchait des amis ce n’était pas adapté. Je me suis dit qu’il était dommage qu’une application ne regroupe pas tous les types d’approches car les envies évoluent selon les périodes de vie de chacun. Il y a aussi la question du lieu du premier rendez-vous. Trouver un lieu sympa qui plaise aux deux personnes. J’adorais chercher des endroits pour passer un bon moment, il faut connaitre les goûts de l’autre personne, cela prend du temps. C’est comme ça que j’ai intégré les lieux dans l’application puis l’approche ludique. Même si les applications sont mieux perçues cela reste quand même un peu honteux, on ne le crie pas sur les toits. C’est comme cela que j’ai intégré la version jeu, cela décomplexe la rencontre, la rend plus fun. J’ai d’abord créé la société Mi qui proposait tous types de rencontres : amour, amitié, fun et des lieux de rendez-vous. Puis j’ai fait évoluer l’application pour ajouter la dimension ludique. On a mis en place la règle des trois rounds pour trouver soit l’amour, le fun ou un meilleur ami. 

Quand as-tu créé DeserveMi ?
La société a été créée il y a un an, nous sommes une équipe de cinq personnes. Aujourd’hui l’application est terminée, on débute la communication. Le lancement presse a eu lieu première semaine d’octobre à Paris et déjà nous avons des retours, l’application plait d’avantage.  

Quelles sont vos prochaines étapes ?
Nous venons de lever 100.000 euros avec Nadi Bou Hanna, directeur interministériel de la transformation numérique qui nous apporte un soutien de poids. Il nous coache  pour aller encore plus loin et devenir un acteur européen et international. Notre objectif à un an est d’acquérir des utilisateurs, notre cible ce sont les 18 – 30 ans. Nous allons beaucoup communiquer et petit à petit up-grader l’application en y intégrant des modules de services payants dès 2020. Nous voulons construire notre communauté et développer notre business model.

Comment vous sentez-vous à Nice ?
On a mis du temps à trouver de bons contacts, c’est jamais facile quand on se lance mais au fil du temps nous avons construit notre réseau. On a démarré au CEEI, cela nous a fait une bonne porte d’entrée dans l’écosystème. Ensuite nous sommes arrivés au Mas Nice-Matin c’était intéressant pour nous de bénéficier de la visibilité d’un media. Nous sommes aussi lauréat du réseau entreprendre et sommes soutenus par la BPI. L’écosystème nous soutient c’est top.

Comment vous aider dans les mois à venir ?
On va avoir besoin de recruter : un community manager et un responsable pour les développements mobiles. On a besoin de visibilité, on travaille avec les organisateurs d’évènements, les BDE pour créer des partenariats. 

Propos recueillis auprès de Benjamin Orion fondateur de DeserveMI